Première journée : Sydney

Réveil vers 7 heures, il a l’air de faire beau derrière les rideaux, le chant des oiseaux ne nous est pas familier : des sortes de cris, des « glou-glous », on se croirait dans un documentaire animalier ! Un coup d’oeil confirme déjà la vue qu’on imaginait la veille.

20131024-221302.jpg

Une petite migraine pour Benoit, 2 heures de sommeil supplémentaire et on sort de la chambre vers 10 heures, direction le quartier des Rocks, autour de l’opéra, c’est la zone des premiers colons, on y trouve donc quelques vieilles bâtisses, un port, des commerces et restaurants, on va voir.

On choisit de passer à travers The Domain (un parc public). Très anglais : des collégiens en uniformes, classes unisexes, jouent au foot sur des pelouses impeccables. Mais pas très anglais quand même ces arbres (palmiers, eucalyptus et autres plantes tropicales). Pas très anglais non plus cet oiseau ! Ni ses copains d’ailleurs…

20131024-221732.jpg
20131024-221746.jpg
20131024-221801.jpg

Il y en a plein partout, ils nichent dans les palmiers et se promènent dans l’herbe comme de vulgaires pigeons.

On enchaine avec le Royal Botanic Garden, en direction du nord, vers les quais. On commence à apercevoir la baie, une des plus belle du monde selon certains, et elle est effectivement plutôt jolie.
20131024-222037.jpg
Beaucoup de végétation, arbre, buissons, cela apporte des odeurs nouvelles, des formes différentes de ce qu’on voit d’habitude en France quand soudain !… À travers cette végétation apparaissent les formes si particulières du toit de l’Opéra de Sydney.
20131024-222209.jpg

20131024-222241.jpg

20131024-222253.jpg

Nous sommes surpris de découvrir que ce fameux toit n’est pas lisse, mais en carrelage ! Les formes sont très souples, très naturelles. De près c’est un gigantesque coquillage biscornu, de loin c’est un énorme bateau amarré.
20131024-222450.jpg

20131024-222516.jpg

20131024-222539.jpg
Les festivités pour son quarantième anniversaire sont en préparation et là, c’est le drame ! Un énorme bateau de croisière vient se garer dans le port juste derrière. C’est le syndrôme de Venise, quand il y a un truc joli à voir, les bateaux de croisières (qu’ils aillent tous rejoindre le Concordia) se débrouillent toujours pour se garer à côté et gacher le paysage, en plus de boucher la vue.
Bref, on continue vers les Rocks (le ventre toujours vide). On suit les quais jusqu’au pied de Harbour Bridge. Quelques restaurants, tarif touristique, des jet boats, pour aller se faire des sensations, des bateaux pour observer les baleines…
20131024-222754.jpg

20131024-222812.jpg

20131024-222830.jpg

Jusqu’à présent la ville a été super propre, pas de papier par terre, les voitures ne puent pas (peut-être parce qu’elles roulent à gauche ?), peu de bruit, pas de sirène de police, pas de police d’ailleurs, pas de mendiant, c’est louche.
20131024-223107.jpg
On s’arrête finalement sur Argyle street pour manger dans un restaurant… Belge. Pas fait exprès. Pourtant dieu sait qu’on en a croisés des odeurs de cuisine asiatique ! Ce ne sera pas pour aujourd’hui. On repart vers le Harbour Bridge en passant par un petit centre commercial qui propose plein de produits réalisés par des aborigènes, ou y ressemblant. Il y a quand même pas mal de choses « made in Australia » contrairement à ce qu’on trouve aux pieds de la Tour Eiffel. Une galerie présente des oeuvres aborigènes à des prix prohibitifs mais cela permet de voir des choses quand même. En cherchant un chapeau pour Benoit, Cécile en trouve un à son goût, étudié pour l’Outback, il apparaitra surement sur les prochaines photos. On découvre à l’occasion que le chapeau typique australien est en feutre, mais on en trouve surtout en peau de kangourou (made in Australia of course).

On décide de rentrer à l’hôtel en passant cette fois par la City, au milieu des buildings que l’on voit de notre chambre.
Là, changement d’ambiance marqué, on retrouve ce qu’on connait mieux : trafic, bruit de voitures, gaz, trottoirs moins propres, gens pressés, mendiants etc.
Une différence tout de même, la taille des buildings qui sans être les plus hauts du monde, sont quand même largement au-dessus de ce qu’on trouve dans Paris. Rues commerçantes, bus, attaché-cases, il est 17h, c’est la sortie des bureaux. C’est cool les horaires à Sydney !
20131024-223252.jpg

20131024-223311.jpg

20131024-223325.jpg
On passe par une sorte de passage parisien qui au vu des ferronneries au plafond a du avoir un premier objectif différent.
20131024-223501.jpg

On se retrouve dans une large rue commerçante piétonne. Direction Hyde Park (oui, ils en ont un ici aussi) où on se pose à côté d’une zone réservée à la fête des noodles (préparation chinoise à base de pâtes). On termine note boisson à l’aloe vera aux pieds Saint Marys Cathedral.
20131024-223638.jpg

Fatigués, on rentre directement à l’hôtel. Enfin presque puisqu’on trouve un supermarché dans lequel on fait nos emplettes pour le repas du soir et surtout le petit déjeûner du lendemain.

Voili, c’était notre première journée aux antipodes, la preuve !
20131024-223729.jpg 20131024-223737.jpg

Si vous avez des questions ou des infos, n’hésitez pas à nous les mettre dans les commentaires.

3 réflexions au sujet de « Première journée : Sydney »

  1. Et la petite photo de l’applestore, indispensable 🙂
    Le temps a l’air d’être au beau fixe et la température clémente.
    Bon début de séjour !

  2. Faire 16 960 kms pour manger Belge !! 😀
    Je te lance un défi Benoit ! Tu doit trouver le meilleur burger de Sydney et le prendre en photo. Si tu réussi ce défi, j’paye mon Big Fernand quand tu rentres.

    Profitez bien 😉

    Des bisous

  3. A Sidney c’est comme à Avignon il y a le in, il y a le off, c’est démocratique
    Pour Alix et Raphael c’est l’acrobate qui l’emporte ils sont « baba »
    non! il sait faire ça Papa

Les commentaires sont fermés.