Deuxième jour : Sydney – Bondi beach

Aujourd’hui, nous avons prévu d’aller à Bondi Beach. Au tour de Cécile de démarrer la journée avec un mal de tête.
On se fait un petit déjeuner français dans la chambre : pain, confiture, thé (vous vous souvenez, on a fait des emplettes la veille).

Avant de partir, petit passage à la réception pour leur signaler la présence d’un cafard mort dans la chambre.
20131025-214842.jpg

Direction la station de train juste sous l’hôtel pour aller jusqu’à Bondi Junction, 2 arrêts, puis recherche du bus. Le 381 nous amène à la plage la plus connue de Sydney, notamment pour son sable extrêmement fin (plus fin que celui des Landes, parole de connaisseurs), et pour la couleur de son eau, si caractéristique qu’elle est devenue le nom d’une couleur (souvenez-vous des premiers iMac « Bondi blue »).

20131025-214934.jpg20131025-214954.jpg20131025-215003.jpg

On fait quelques boutiques à la recherche d’un short de bain pour Benoit, c’est hors de prix (env. 80$), direction baignade avec le maillot de secours, il n’y a pas de nudiste ici. Il n’y a pas non plus de seins nus, ni de parasol et pourtant, le soleil, sans chaleur insupportable est particulièrement fort, attention aux coups de soleil.
20131025-215113.jpg20131025-215133.jpg20131025-215140.jpg

L’eau est a 18°, c’est un peu froid, surtout que les vagues qui se cassent au bord de la plage sont relativement musclées. Difficile de rentrer dedans mais après environ 5 minutes d’éclaboussures, il ne sert plus à rien de rechigner, Benoit est déjà bien mouillé, alors c’est parti dans les vagues. Gros courant de sud, bonnes vagues, très suivies, idéales pour un bon petit surf. D’ailleurs l’espace de baignade doit faire 30 mètres de large, la plage est clairement pour les surfeurs en priorité. Cécile ne se jette pas et reste au bord, bien éclaboussée quand même. Petite douche, séchage au soleil, il est temps d’aller trouver de quoi manger.
20131025-215255.jpg20131025-215305.jpg

20131025-215331.jpg

20131025-215339.jpg

Le front de mer est occupé par un grand nombre de boutiques de vêtement, souvenir, distributeurs de bouffe (je ne dit pas restaurant, hein…), des pharmacies vendent des tongs… On choisit un Fish n’ chips qui nous sert copieusement pour moins de 20$ par personne, boisson comprise ! On s’installe ensuite sur la pelouse qui encercle la plage, à l’ombre de sortes de pins du coin, histoire de ne pas aggraver les coups de soleil qu’on a sûrement déjà pris.
Il y a une piscine juste au bord de l’eau, tellement au bord que les vagues qui viennent se briser contre finissent à l’intérieur du bassin ou nagent paisiblement quelques sportifs.

20131025-215421.jpg

Il y a un petit chemin qui longe l’océan vers le sud jusqu’à la plage de Tamarama, passant au-dessus de petites falaises très découpées, on s’y engage. Coup de chance, une exposition de sculpture en plein air vient de débuter la veille pour un petit mois, c’est l’occasion d’en voir plus.

20131025-215524.jpg

20131025-215541.jpg

20131025-215600.jpg

20131025-215532.jpg

20131025-215618.jpg

20131025-215552.jpg

20131025-215635.jpg

20131025-215628.jpg

20131025-215645.jpg

20131025-215611.jpg

20131025-215655.jpg

20131025-215646.jpg
Le chemin est effectivement très agréable, faisant tantôt penser à la Bretagne, tantôt aux Landes, tantôt à une zone tropicale. La baignade est ici interdite, on comprend aisément pourquoi en voyant la découpe des rochers qui affleurent sous l’eau. Un petit troupeau de surfeurs est tout de même là pour attraper les vagues qui se présentent.

20131025-215814.jpg

20131025-215806.jpg

20131025-215821.jpg

20131025-215831.jpg

20131025-215846.jpg

20131025-215855.jpg

Arrivés au bout de l’exposition, on fait demi-tour vers Bondi Beach, puis, histoire de se finir comme il faut, on décide de s’engager sur le chemin du retour à pieds, cela permet aussi de mieux apprécier la ville et ses habitants. On a même vu un vendeur de poulets portugais, ils sont partout !!

20131025-220005.jpg

20131025-220021.jpg

20131025-220013.jpg

20131025-220028.jpg

20131025-220035.jpg

20131025-220042.jpg

20131025-220049.jpg

Arrivés à la gare, détour par un très beau centre commercial avec des boutiques comme Ralph Laurent, Chanel, Guess etc. il y a même un Mc Donald´s :-).

Retour à l’hôtel pour un repos et une session de soin des coups de soleils (confirmés sur le front, le dos, les mollets), il faut absolument un chapeau à Benoit, tant pis pour les kangourous !

Voili, c’était notre deuxième journée aux antipodes, la preuve !

20131025-220138.jpg

6 réflexions au sujet de « Deuxième jour : Sydney – Bondi beach »

  1. INFORMATION IMPORTANTE :
    Les CAFARDS sont interdits d’exportation en Europe, ATTENTION tout importateur illicite sera contraint d’avaler les charmantes petites bêtes trouvées dans ses bagages.
    à bon entendeur….

Les commentaires sont fermés.