Troisième jour : Sydney – Taronga Zoo

Après une première nuit vraiment complète et reposante, on décide de tester le petit déjeuner servi par l’hôtel. Tout est à volonté, céréales, œufs brouillés, bacon, saucisse, pâtisseries, thé, jus de fruit, confitures et un truc que les Australiens adorent, le « Vegemite ». Comme on connait déjà tout le reste, on ne vous parlera que de ce truc à étaler sur les tartines, comme du nutella. Je vous vois déjà l’eau la bouche, tant pis pour vous ! Ce « Nutella » ressemble un peu à de la sauce soja hyper condensée, mais c’est pour pouvoir s’étaler facilement, parce qu’au niveau du goût, on est plus près du bouillon cub’… Que dire ?… Heureusement, on a juste goûté du bout des lèvres.

Après s’être lavé les dents, nous sommes partis en direction de la poste du quartier que la réceptionniste de l’hôtel nous avait indiquée. Elle est effectivement un peu planquée au pied d’immeubles, derrière un marché de plats à emporter. On se dépêche pour y arriver avant midi, il est 11h, on est large. Bon, elle est fermée le samedi, pas de bol.

20131027-003021.jpg

20131027-003030.jpg

On prend donc la direction de Circular Quay en vue de trouver une chemise à manches longues pour Benoit, très utile pour les prochains jours de safari, et un chapeau parce que le front approche de la brûlure au 4ème degré. Après quelques déceptions, Benoit est l’heureux membre du club « Kathmandu Summit », et surtout l’heureux propriétaire d’une chemise spécial Outback (obtenue avec 40% de réduction grâce à l’adhésion au club. Cherchez pas, c’est pas important).

Un petit chapeau en peau de kangourou plus tard, nous sommes officiellement ruinés, en effet, chaque passage en caisse à Sydney coûte un bras ou une jambe, au choix du client.

L’entrée au zoo coûte 44$ (cf dernière remarque ci-dessus), la traversée de la baie coûte 35$ (cf où vous savez), mais on a trouvé une super offre à 50.50$ par personne pour le tout. Reste à trouver le guichet qui pourra nous le vendre. Bingo, on trouve rapidement mais le départ est prévu dans 2 minutes !!! Coup de bol, on peut prendre le ticket sur le bateau, ce que nous faisons joyeusement, surtout que ça ne nous coûte finalement que 35$ par tête. Espérons juste que ça inclut vraiment l’entrée au zoo ET le retour en bateau, sinon on est mal. La traversée ne dure pas plus de 10 minutes mais la vue sur la baie est splendide sous ce soleil.

20131027-003124.jpg

20131027-003134.jpg

20131027-003143.jpg

L’entrée du parc zoologique se fait… Par un télécabine ! Et notre billet, aussi louche soit-il, nous y donne droit ! Encore une occasion de voir la baie, cette fois un peu en hauteur. Le zoo semble très ombragé, on passe au-dessus des éléphants, c’est original.

20131027-003221.jpg

20131027-003231.jpg

20131027-003239.jpg

Il y a une zone Afrique, une zone aquatique et une zone dédiée à la faune australienne, on commence bien sûr par celle-ci. Les enclos sont tantôt des volières, tantôt des cages, tantôt un espace séparé des visiteurs par un mur vitré, tantôt un espace fermé pour les animaux mais dans lequel on pénètre, ce qui permet de voir les animaux sans aucune barrière entre eux et nous. Nous avons donc vu dans le désordre : des kangourous évidemment, des koalas, des oiseaux multicolores, des dragons de Komodo, un ornithorynque, un wombat, des échidnés, des serpents tous plus venimeux les uns que les autres, des geckos, des wallabies…

20131027-003321.jpg

20131027-003350.jpg

20131027-003335.jpg

20131027-003359.jpg

20131027-003410.jpg

20131027-003416.jpg

20131027-003439.jpg

20131027-003427.jpg

20131027-003451.jpg

Malgré le fait qu’on n’apprécie pas vraiment les zoos, celui-ci est tout à fait incontournable. Évidemment la faune y est particulière mais elle est finalement presque dans son élément, le cadre est vraiment très soigné, très arboré, à flanc de colline, les messages explicatifs sont courts mais souvent orientés vers la préservation des espèces sauvages, le lien est fait avec les action réalisées dans le milieu naturel, des dons sont suscités etc. Ça donne presque envie d’y travailler, d’ailleurs il semble y avoir de nombreux volontaires sur place, suivez mon regard…

En fait le zoo est vraiment grand, on n’aura pas du tout le temps de tout voir, d’autant qu’il est hors de question de rater le bateau du retour, c’est le dernier. On reprend donc la navette, ouf, les billets sont valides !

20131027-003552.jpg

20131027-003603.jpg

Soleil couchant sur la baie, encore une fois, splendide. Ah, au fait, on n’a pas encore mangé ! Il était copieux ce petit déjeuner, va falloir le refaire… Bon, une barre de céréales, une mandarine, excellente, et on se dirige vers l’hôtel en prenant un chemin un peu plus tortueux que précédemment au milieu des gratte-ciel. La fin du trajet est un peu dure, ça monte sérieux et on en a plein les pattes, quand soudain… tatataaaaaa… à moins de 50 mètres de notre hôtel, un énorme cacatoès est en train de se taper une chips chinoise sur le bord du trottoir ! Ils sont bien nourris dis-donc ! Peut-être que dans la prochaine rue on va apercevoir un wallaby qui finit sa bière ?

20131027-003655.jpg

Passage obligé par le Coles pour faire quelques emplettes pour manger ce soir et à la douche ! Petite vidéo-conférence avec les enfants et la grand mère et on va raconter notre journée. (Admirez la figure rhétorique, quelqu’un sait comment ça s’appelle ?)

Voili, c’était notre troisième journée aux antipodes, la preuve !

20131027-003730.jpg

Une réflexion au sujet de « Troisième jour : Sydney – Taronga Zoo »

Les commentaires sont fermés.