Neuvième jour : Darwin ==> Alice Springs

Aujourd’hui, on vole vers Alice Springs, au cœur du centre rouge de l’Australie, en plein « Outback ». L’hôtel à Darwin disposait de machines à laver et de séchoirs, on les a fait tourner hier soir, pendant les dernières courses, c’était important !

Levés vers 8h00, il faut quitter la chambre à 10h00, on est large. Les valises sont presque prêtes, le couteau au fond, un peu à boire, un peu à grignoter, tout va bien. On a commandé un « airport shuttle » pour 13h00, l’avion est à 14h35, tout roule. On reste dans un salon de l’hôtel pour bénéficier d’une petite heure de wifi, histoire de mettre à jour les derniers événements, le safari dans les parcs de Kakadu et Litchfield, que vous avez déjà dû lire.

La navette arrive pile à l’heure et nous amène à l’aéroport sans délai. Carte d’embarquement, enregistrement des bagages, passage au détecteur de couteaux, on est clean. Arrivés dans la zone d’attente de l’avion, on croise une des allemandes qu’on avait abandonnées au deuxième jour du safari, elle va aussi à Alice Springs avec son policier de collègue, on prend le même vol. On aperçoit aussi le banquier qui va lui aussi prendre le même avion que nous, décidément, Darwin c’est petit 🙂

20131101-224429.jpg

20131101-224436.jpg

Le wifi de l’aéroport permet de finir de mettre à jour notre carnet de voyage, perfect. L’avion est à l’heure, que rêver de plus ?

2 heures de vol, on nous sert un petit repas au-dessus des magnifiques paysages qu’on avait déjà pu voir lors du trajet vers Darwin. Il y a pas mal de petits nuages mais en arrivant sur Alice, plus rien, beau temps total. Il fait 32°, beaucoup moins lourd qu’à Darwin, complètement sec, bien plus supportable, d’autant qu’il y a un petit vent qui empêche presque de transpirer, enfin de voir qu’on transpire plutôt. Cette fois, on se dirige directement vers le shuttle, qui nous déposera devant l’hôtel Aurora. Nos compagnons de route suisse et allemands font de même, l’occasion de parler encore un peu.

La façade de l’hôtel donne à espérer une bonne qualité de service. Et effectivement, notre chambre, la 404, tiens comme à Sydney, mais au 3ème étage ???, est grande, propre, avec 3 couchages, presque aussi bien que celle du Mercure, avec une vue sympa sur le bush au loin.

20131101-224514.jpg

On ouvre nos valises et on décide de se promener dans le centre ville tout proche. Il est 18h30 et on rentre dans un des derniers magasins ouverts. On tombe sur notre bonheur : des peintures, des vraies, faites par des artistes aborigènes, et à des prix enfin abordables. Chaque peinture sur toile est accompagnée de la photo de l’artiste avec sa toile, pour l’authenticité. Le magasin est tenu par un vieux monsieur avec un accent, on lui demande d’où il vient. Il nous apprend qu’il est venu d’Allemagne il y a 50 ans, il était photographe. Il vend d’ailleurs d’innombrables photos affichées aux murs de la boutique. Des road trains, des paysages, des portraits, de la vie quotidienne, ses photos sont des explosions de couleurs.

On continue notre promenade dans les rues, très calmes, mais plus vivantes qu’à Darwin tout de même. Tous les bâtiments n’ont qu’un étage seul étage au-dessus du rez-de-chaussée, le Woolworth et le Coles sont là mais on n’a besoin de rien ce soir. À part trouver une poste pour envoyer nos cartes postales. Nous la trouvons ! Mais elle ressemble à un columbarium, une succession de petites boites noires, les unes à côté des autres sur des mètres et des mètres, comme une gigantesque poste restante.

20131101-224538.jpg

20131101-224548.jpg

Une fois les cartes déposées, on se dirige par hasard vers le ANZAC Hill Memorial, une colline à grimper sur laquelle est posé un monument à la mémoire des soldats de la région morts dans les dernières guerres. Un drapeau australien et un drapeau du Territoire du Nord le surplombent. Du haut de cette butte, on a une vue imprenable sur tout Alice Springs car la ville est posée sur une plaine entourée d’une petite barrière de montagnes peu élevées, on aperçoit les lumières de la ville sous la nuit noire. Et oui, il est 19h30 et le soleil est couché depuis quelques temps déjà. Merci les tropiques !

20131101-224625.jpg

20131101-224631.jpg

Il est temps d’aller manger au Red Ochre Grill, le restaurant qui jouxte l’hôtel où on va goûter de la viande du coin cette fois. On demande au serveur ce qu’il nous recommanderait, et on suit son conseil. Surprise énorme, la qualité des plats est digne d’un très bon restaurant français, on n’aurait jamais cru manger quelque chose d’aussi fin en plein désert australien ! Salade d’émeu dans une corbeille de tacos, Nems de crocodiles, saucisse de dromadaire, steak de kangourou grillé et pavé de barramundi, le tout cuit parfaitement et accompagné de purée maison, légumes vapeur, semoule etc.

20131101-224704.jpg

20131101-224714.jpg

C’est maintenant l’heure d’envoyer se billet puis dodo. Demain, debout à 4h30 pour un tour vers Uluru…

Voili, c’était notre neuvième journée aux antipodes, la preuve !

20131101-224743.jpg

Une réflexion au sujet de « Neuvième jour : Darwin ==> Alice Springs »

Les commentaires sont fermés.